Verrière atelier : 5 conseils pour faire le bon choix

La verrière ne constitue pas uniquement l’un des matériaux de construction parmi les plus innovants, mais aussi l’un des plus élégants. Associée au style industriel qui fait encore fureur, elle reflète la modernité, tout en apportant une touche de vintage qui rappelle les ateliers d’autrefois. Vous trouverez sans doute cet élément dans presque tous les espaces résidentiels et professionnels.

Malgré cela, elle continue toujours de surprendre par sa polyvalence. En effet, les propriétaires l’adoptent aujourd’hui comme un dispositif de décoration de choix pour transformer leur intérieur.

Des cloisons de séparation aux portes intérieures coulissantes, la verrière d’atelier s’installe désormais dans toutes les pièces. Toutefois, le processus de sélection avant de l’intégrer dans le design de votre maison demande quelques précautions afin de ne pas se dénoter.

1. Décider de son emplacement avant de choisir la verrière

L’un des principaux avantages qu’offre la verrière intérieure réside dans son efficacité à optimiser la lumière naturelle dans une salle relativement sombre à l’origine. Elle présente également l’atout pratique de réduire le besoin en éclairage électrique, ce qui est bénéfique pour votre portefeuille et pour l’environnement.

De même, elle crée une illusion d’espace tout en distinguant deux pièces. C’est probablement la raison pour laquelle, cette pièce de décor est particulièrement adaptée aux habitations modernes et contemporaines.

Toutefois, tenez compte de l’orientation de votre maison avant de faire votre choix de l’emplacement idéal. Cela affectera effectivement l’exposition au soleil, et donc la luminosité. Ce qui définira le meilleur endroit pour l’installer. Pareillement, considérez la configuration de la pièce en elle-même.

Ce faisant, vous serez en mesure de décider du modèle (verrière de séparation d’angle ou normale). Il en est de même pour votre choix en matière de fabrication. Le sur-mesure vous fournira notamment une plus grande flexibilité. L’assemblage se fait généralement en atelier et inclut un travail de soudure, ce qui offre plus de robustesse. Cette alternative a toutefois un coût. Comptez environ 1500 euros pour une verrière de 1,5 mètre de haut et de 2 mètres de large. Le kit, quant à lui, présente des dimensions standards, ce qui limite les possibilités. Cette dernière option reste tout de même plus économique. Pour une solution plus abordable sans lésiner sur la qualité, vous pouvez également vous tourner vers le déstockage.

2. Tenir compte de l’aménagement intérieur pour choisir le matériau

Bien que l’esthétique minimaliste est ici à privilégier, il est possible de jouer sur d’autres aspects. Pour ce faire, réfléchissez notamment au style architectural de votre maison. Dans un logement traditionnel avec un esprit scandinave, par exemple, les partitions en bois brut conviendraient très bien.

Ce matériau est également facile à travailler pour un projet de DIY. Si vous choisissez cette voie, cependant, faites attention aux vis apparentes — la fixation doit rester invisible. Par conséquent, privilégiez les parcloses peintes ou le mastic.

Tandis que dans le cas d’un loft plus kinfolk, une cloison avec un cadre en aluminium et un verre dépoli serait excellente. Le poudrage électrostatique donnera une finition plus qualitative. Il est également possible d’opter pour des cadres en acier qui est très apprécié en raison de son originalité et de ses qualités durables nécessitant peu d’entretien.

De même, vous n’êtes pas obligé de vous cantonner au verre transparent. Vous pouvez notamment opter pour le vitrail de cathédrale ou avec un motif pour plus d’originalité. Quoi qu’il en soit, votre choix dictera le design final.

3. S’informer sur les différentes dimensions et formes

Les verrières intérieures doivent bien s’intégrer à la taille globale de la salle. Et pour cause, si elle est trop massive, elle peut submerger les faibles superficies, les rendant ainsi assez ordinaires. De même, trop petite, elle deviendra invisible dans une grande aire et n’apportera pas l’effet escompté. De ce fait, il est très important que vous fassiez votre choix proportionnellement à l’espace. Pour cloisonner une chambre et une pièce à vivre, par exemple, la meilleure option serait quelque chose d’assez conséquent et plus haut pour séparer les deux sans dénaturer leur fonction respective.

Verrière salon et verrière cuisine

Ces deux parties de la maison méritent une attention particulière. En effet, un mur de séparation en verre constitue une solution parfaite si vous aimez les espaces ouverts, mais que vous devez diviser les deux pièces. Pour ce faire, plusieurs options sont à votre disposition. Vous pouvez notamment sélectionner une verrière d’atelier qui se déploie sur une demi-hauteur, telle une fenêtre intérieure, ou du sol au plafond. Celle-ci peut être pourvue de porte pivotante, battante, coulissante ou simplement d’une ouverture à un certain endroit. Vous pouvez également choisir sa surface en décidant du nombre de travées qui devraient être proportionnelles à la taille de votre pièce.

4. Privilégier un modèle selon les besoins d’utilisation

Les verrières sous forme de cube de verre peuvent être installées pour séparer la chambre principale du salon. La même méthode est applicable pour créer une chambre supplémentaire dans la salle commune pour les enfants. Dans une suite parentale, elles peuvent également apporter une légèreté naturelle dans la salle de bains tout en gardant l’espace du coucher séparé de celle-ci. Dans certains studios modernes, le bureau est situé juste à côté du lit. Alors, il pourrait être mêmement intéressant de considérer cette option.

Au lieu de la cloison vitrée habituelle, il est préférable ici de mettre en place une construction fixe et des matériaux opaques avec des portes coulissantes, ce qui permettra de préserver un minimum d’intimité, de cacher sans assombrir. Il en est de même lorsqu’il faut séparer le dressing du couloir ou distinguer visuellement deux aires dans une même pièce. Quoi qu’il en soit, il est important de garder en tête qu’il s’agit bien plus qu’une simple question de décoration. En effet, il est également indispensable de prendre en compte l’aspect fonctionnalité et praticité.

5. Considérer les « petits plus »

Que vous habitiez un studio ou un manoir, un appartement du centre-ville ou un vaste ranch, les verrières intérieures rehausseront l’attrait esthétique de votre espace intérieur. Construites en verre de haute qualité et en aluminium (ou autre acier robuste), elles confèrent effectivement à une pièce un aspect élégant. Le plus beau, c’est que vous pouvez personnaliser vos cloisons de séparation pour les adapter à vos besoins. Vous pouvez notamment choisir un système qui offre le nec plus ultra en matière de performances acoustiques.

Disponible en simple, double vitrage et à partitions, il vous permettra d’obtenir le style que vous souhaitez sans lésiner sur le confort. Il en est de même pour le choix du vitrage. À cet égard, le matériau le plus plébiscité reste le verre feuilleté 33,2 ainsi que le verre trempé de 4 mm. Et pour cause, contrairement au verre simple ou au plexiglas, ils sont extrêmement résistants au choc et aux rayures. Pareillement, il serait plus judicieux d’opter pour le thermolaquage pour limiter les traces de coulure de peinture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s