Bricoler sans se blesser : 5 conseils sur les précautions à prendre

Ces dernières années, les projets DIY attirent de plus en plus de Français. Il s’agit non seulement d’un excellent moyen pour économiser de l’argent, mais constitue également une activité idéale pour s’amuser autrement. D’autant que les opérations que vous pouvez réaliser peuvent être aussi nombreuses que diverses. Remplacer les mobiliers de la cuisine, peindre les volets, planter de nouveaux arbres, etc., les possibilités sont infinies.

Toutefois, exécuter les travaux — quelle que soit leur ampleur — n’est pas toujours aussi facile qu’il n’y paraît à la télévision ou dans les tutoriels en ligne. C’est pourquoi de nombreux bricoleurs se retrouvent souvent avec des blessures plus ou moins graves à la suite d’accidents survenus alors qu’ils effectuaient diverses tâches d’amélioration de leur domicile. Il est donc essentiel que la sécurité soit une priorité absolue pour que votre passe-temps ne constitue pas un danger pour vous. Voici quelques conseils à suivre pour ce faire.

1. Mettre en place un espace de travail sûr

La première et la plus importante des règles de sécurité en matière de bricolage est l’évaluation de vos capacités réelles. En effet, déterminer si vous avez ou non les compétences nécessaires pour mener à bien un projet quelconque peut vous aider à prévenir les accidents malencontreux. En d’autres termes, si vous avez le vertige, il vaut mieux laisser aux professionnels le soin de remettre à neuf votre toit. Cela s’applique également à toutes les opérations concernant les réparations d’électricité et surtout de gaz. Pareillement, si une rénovation nécessite des connaissances techniques ou une formation particulière que vous ne possédez pas nécessairement, il serait probablement plus judicieux de faire appel aux services d’un artisan qualifié. Cela vous permettra d’éviter de vous blesser gravement ou de subir des dommages coûteux à votre domicile, voire à votre personne.

Une fois cette évaluation faite, veillez à créer un espace de travail propice à l’usage de matériels spécifiques. Vous devez également garder celui-ci le plus sécuritaire possible. En gardant cette zone bien rangée et propre, par exemple, vous serez en mesure de réduire considérablement les risques inhérents. Assurez-vous ainsi de procéder à un nettoyage régulier — en particulier si des enfants ont accès à la pièce que vous avez choisie. De même, adoptez de bonnes habitudes pour vous aider à rendre vos travaux encore plus efficients. Pour ce faire, vous pouvez notamment dégager vos matériels des allées, débrancher les outils électriques lorsqu’ils ne sont pas utilisés, avoir quelqu’un à portée de main pour vous aider à stabiliser les échelles, etc.

2. Vêtement bricolage : s’équiper correctement

Le choix des vêtements de chantier est très important dans le cadre de tout projet de rénovation. Les articles amples ou les bijoux pendants peuvent, par exemple, s’accrocher à des objets pointus ou à des outils mobiles. Bien évidemment, cela peut entraîner la destruction de ces derniers, mais est surtout susceptible de provoquer de graves incidents. Afin de prévenir ce problème, les habits que vous portez lorsque vous travaillez doivent être bien ajustés et rien ne doit vous gêner.

À cet effet, une veste polaire doublée ou un pantalon avec genouillères peuvent constituer d’excellentes options dans la mesure où ils vous éviteront de nombreuses coupures et contusions. De même, les vêtements sont intrinsèquement inflammables. Il faut donc être très prudent lorsque vous vous activez à proximité d’une flamme nue ou d’une source de chaleur. Si vous utilisez souvent des produits chimiques, il est également très important de vous assurer que votre tenue est exempte de trous ou d’ouvertures afin d’empêcher que ces substances possiblement toxiques n’entrent en contact avec votre peau.

3. Protection bricolage : opter pour les EPI adéquats

Les équipements de protection individuelle, ou EPI, vous empêchent d’être exposé à tout dommage ou danger physique potentiel que votre environnement de travail peut présenter. Ils s’avèrent particulièrement importants puisqu’ils existent en tant que mesure préventive pour assurer votre protection. Bien qu’ils ne remplacent pas les bonnes procédures de sécurité, ces articles permettent de réduire considérablement les risques que vous pouvez subir si jamais un événement fortuit se produit.

Ces équipements comprennent, sans pour autant s’y limiter, des articles tels que des lunettes de protection, des masques de soudage, des gants de coupe, des harnais de sécurité, des casques antibruit et des chaussures de sécurité. Quoi qu’il en soit, assurez-vous de faire des recherches sur les articles indispensables pour la manipulation des outils ainsi que pour l’application des méthodes que vous utilisez dans votre projet de bricolage.

4. Penser aussi à la protection des voies respiratoires

Pour la plupart des Français, le port d’un masque comme protection peut sembler assez peu pratique. Toutefois, cet accessoire constitue l’un des meilleurs moyens de se prémunir contre l’inhalation de poussières ainsi que d’autres particules nocives présentes dans l’air. Cela peut effectivement causer des problèmes de santé respiratoire à court et à long terme.

D’autre part, si vous souhaitez effectuer des travaux de rénovation, vous devez choisir un masque de protection qui maintiendra vos voies respiratoires saines, tout en restant opérationnel. Bon marché et souvent vendus en gros, les masques jetables — pliables ou non — peuvent notamment convenir aux bricoleurs du dimanche. Pour les amateurs qui s’adonnent à cette activité de manière régulière, investir dans un demi-masque à cartouche peut être une option intéressante. Ce faisant, vous aurez votre accessoire toujours sous la main et vous n’aurez que les recharges à acheter.

Enfin, si vous travaillez comme un pro, passez directement au masque complet qui protégera également vos yeux. Quoi qu’il en soit, il convient de privilégier les articles conformes à la norme CE. La mention NR vous indiquera que votre équipement est non réutilisable. Dans le cas contraire, vous aurez l’inscription R (pour réutilisable). Le terme FFP, quant à lui, désigne le niveau de filtration qui peut être de 1 à 3 selon son efficacité.

5. Bricolage sécurité : prêter attention à vos outils

Les outils à main sont très utiles dans de nombreuses situations. C’est notamment le cas lorsque les opérations incluent le travail sur des surfaces trop petites pour qu’un outil électrique puisse s’y adapter correctement. Il en est de même pour des pièces non ventilées qui interdisent l’utilisation d’outils à gaz et des salles qui ne disposent pas d’un branchement électrique. Cependant, quel que soit le matériel que vous sélectionnez, il est important de les inspecter régulièrement afin de détecter les éventuels défauts et défaillances qui risqueraient de nuire à votre sécurité. Vous devez également veiller à ce qu’ils soient employés uniquement pour l’usage auquel ils sont destinés.

Par ailleurs, l’utilisation abusive d’un outil de bricolage peut vous être préjudiciable. Par conséquent, vous devez toujours vous renseigner sur le maniement correct de chaque appareil avant d’essayer de vous en servir. Des mesures préventives sont également essentielles pour éviter de créer des conditions de travail dangereuses. Vous devez, par exemple, être conscient des risques de trébuchement provoqués par des fils détachés ou des matériaux de construction sur le sol. Le fait de garder toutes les lames affûtées et exemptes de rouille élimine pareillement bon nombre d’embûches potentielles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s