chaudière électrique

Comprendre le fonctionnement et la consommation d’une chaudière électrique

La chaudière électrique fait parti des équipements liées au système de chauffage, de l’eau et du logement. La chaudière électrique ne demande aucune autre source d’énergie que l’électricité, ce qui en fait un appareil employable facilement au sein de tous les foyers. La chaudière électrique présente cependant des différences par rapport aux chaudières à gaz ou autres équipements comme la pompe à chaleur.

Le fonctionnement d’une chaudière électrique

La chaudière électrique se raccorde directement sur un kit hydraulique et un raccordement électrique. En général, ces éléments sont déjà présents dans le logement, où sont prévus dans la construction de nouveaux logements.

Il existe plusieurs technologies de chaudière électrique, comme les chaudières à résistance, à effet Joule ou à ion. Elles ont toutes pour but de chauffer l’eau du chauffage central. Les chaudières à résistance sont les modèles les plus répandus. La résistance électrique chauffe l’eau chaude qui monte dans le circuit, tandis que l’eau froide descend. Un circuit à valve permet ensuite de distribuer l’eau chaude dans le circuit de chauffage, tandis que l’eau froide retourne dans la chaudière pour être chauffée.

Les avantages et inconvénients de la chaudière électrique

L’installation d’une chaudière électrique est très simple, puisqu’elle ne nécessite aucun raccordement d’énergie autre que l’électricité. De plus, contrairement aux chaudières à gaz, il n’est pas obligatoire de procéder à un entretien annuel obligatoire. La performance de rendement des chaudières électrique atteint presque les 100%. Le rendement se calcule en divisant l’énergie produite par l’énergie consommée.

La chaudière électrique est aussi un équipement plus sécuritaire. Ce système de chauffage ne rejette pas directement de CO2, et ne présente aucun risque d’intoxication au monoxyde de carbone. La chaudière électrique n’est cependant pas forcément un équipement écologique. En effet, la production d’électricité sur le parc électrique européen provient principalement d’énergies non-renouvelables comme le charbon ou le nucléaire.

Malgré un prix d’achat plus attractif que celui d’une chaudière à gaz ou à bois – compter jusqu’à 4 fois plus cher -, la consommation électrique de la chaudière électrique est faramineuse. La chaudière électrique est énergivore et représente un investissement financier très important au sein de la facture d’énergie.

Analyse de la consommation et du coût d’une chaudière électrique

La consommation d’une chaudière électrique varie en fonction de sa puissance, de la taille du logement et de son isolation. Un logement bien isolé présente peu de déperditions de chaleur, et demande un effort de chauffe moins important.

On considère que pour un logement d’environ de 100 m² et 4 habitants, la consommation estimée pour le chauffage et la production d’eau chaude est de 12 700 kWh par an, pour une puissance d’équipement de 30 à 40 kW. La consommation électrique totale du logement est de 15 600 kWh, ce qui signifie que le chauffage et l’eau chaude représente 81% de la consommation du logement.

Au prix réglementé de l’électricité – 0.1597€ – pour une puissance de compteur de 9V, le prix de revient de la consommation électrique est de 2491.32€ par an. A titre comparatif, la consommation de gaz d’un même foyer est d’environ 14 590 kWh de gaz par an. La facture annuelle est alors de 1072.37€ avec un prix du gaz réglementé à 0.0735€. La différence prix représente 1400€, soit plus du double

Le prix du kWh électrique ne cesse d’augmenter en France depuis 2018. De nombreux acteurs sont impliqués de la production à l’acheminement de l’électricité. Les nombreux travaux de rénovation entrepris par Enedis ou RTE influence le prix à la hausse. Les taxes sont aussi plus élevées. Les tarifs du kWh sont différents pour chaque fournisseur. Faire jouer la concurrence permet d’obtenir le prix du kWh le plus compétitif du marché.

Réduire la consommation de sa chaudière et sa facture d’électricité

Bien que le choix d’une chaudière électrique n’est pas le plus pertinent au vu du prix de la facture d’énergie chaque année, il n’est pas toujours possible d’opter pour une chaudière à gaz. En effet, le gaz naturel n’est pas forcément présent au sein de votre ville, ou l’achat d’une chaudière à gaz ne représente pas un investissement intéressant, comme pour les petits appartements dont le chauffage est individuel.

Pour réaliser des économies, il est possible tout d’abord d’alléger sa facture d’électricité en changeant de fournisseur d’électricité. Quitter les fournisseurs historiques pour un fournisseur alternatif ne représente aucun risque. L’énergie acheminée jusqu’au domicile est la même. Le changement de fournisseur électrique est sans frais ni coupure, le nouveau fournisseur se charge des démarches d’ouverture auprès d’Enedis, et de résiliation auprès de votre ancien fournisseur d’énergie. Tous les fournisseurs proposent un tarif du kWh plus faible que le tarif bleu EDF, l’économie réalisée en moyenne est de 200€ par an.

Un thermostat peut aussi vous aider à réaliser des économies de chauffage. Cet appareil permet de contrôler la chaudière électrique et les radiateurs en fonction de la température ambiante. Le thermostat permet ainsi d’éviter de surchauffer le logement. Pensez aussi à entreprendre des travaux d’isolations si nécessaire pour améliorer l’efficacité énergétique du logement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s