Tous les avantages d’une chaudière gaz

Il existe aujourd’hui mille et une façons de réchauffer votre maison, tout en assurant qu’elle offre un confort optimal durant les longues journées froides d’hiver. Une grande variété de chaudières est d’ailleurs disponible sur le marché, et les combustibles utilisés pour les alimenter sont tout autant nombreux. Mais dans ce guide, nous allons nous concentrer davantage sur la chaudière à gaz. Plus pratique et moins encombrante, elle vous permet effectivement de réaliser d’importantes économies. Vous pourriez alors profiter pleinement d’un système de chauffage plus efficace et économe.

Alors, voici tout ce que vous devez savoir pour faire un choix bien réfléchi.

Comment fonctionne la chaudière à gaz ?

Pour commencer, une chaudière est un générateur de chauffage à eau chaude. Le principe est simple. Votre appareil produit de l’eau chaude, en brûlant différents types d’énergies fossiles ou renouvelables. Dans le cas d’une chaudière à gaz, il peut s’agir de gaz propane, butane ou naturel. Le gaz naturel offre spécialement un meilleur rapport qualité/prix comparé à l’électricité et au fioul. Mais il génère surtout moins de rejets nocifs dans l’atmosphère.

Quoi qu’il en soit, le cycle de chauffage pour une chaudière à gaz peut être expliqué en quelques étapes.

  1. Des fumées contenant de la vapeur d’eau sont produites lors de la combustion du gaz.
  2. Elles se condensent et libèrent de la chaleur.
  3. Une chaleur qui sera transmise à l’eau ou au liquide caloporteur contenu dans la chaudière.
  4. Ce fluide sera ensuite transféré aux émetteurs de chaleur (en l’occurrence, les radiateurs ou les planchers chauffants) qui, eux, répartiront la chaleur dans la pièce à chauffer.

D’ailleurs, la chaudière gaz peut également servir à la production d’eau chaude sanitaire (ECS) pour alimenter les équipements sanitaires et les éviers.

Quels sont les différents types de chaudières gaz ?

Une chaudière à gaz constitue un excellent choix pour réduire votre empreinte carbone. Mais à condition bien sûr de choisir le bon modèle qui répondra au mieux à vos besoins et à vos envies. Et ce, tout en limitant le gaspillage et la surconsommation. Vous aurez d’ailleurs une large sélection à votre disposition.

Les appareils les plus répandus sont notamment la chaudière à gaz standard, la chaudière à condensation et la chaudière basse température.

La chaudière à gaz standard

Ici, les adjectifs « traditionnel », « conventionnel », « classique » ou « standard » font référence à un appareil de chauffage qui emprunte l’idée de base d’un chauffage central. C’est-à-dire que le fluide caloporteur est chauffé par la chaleur produite suite à la combustion du gaz. Elle permet de réchauffer efficacement votre habitation. Et son rendement qui se base sur le Pouvoir calorifique inférieur (PCI) avoisine généralement les 93 %. En effet, l’efficacité énergétique de votre dispositif de chauffage dépend grandement de sa qualité, de son installation, de son entretien et bien évidemment du type de combustible utilisé.

La chaudière à condensation

Bien que la chaudière à gaz classique reste une solution efficace pour réchauffer votre logement, la chaudière à condensation offre bien plus d’avantages. Son fonctionnement se base sur le même principe de combustion, mais sa technologie à condensation lui permet de proposer une efficacité énergétique supérieure. Elle récupère effectivement la chaleur latente de la vapeur d’eau, ce qui augmente son rendement pour atteindre plus de 105 % sur PCI.

Mieux encore, vous pourriez réaliser jusqu’à 30 % d’économies sur votre facture d’énergie. Il s’agit d’un argument de taille lorsqu’il s’agit de solutions de chauffage. D’ailleurs, c’est probablement pour cette raison que les propriétaires préfèrent aujourd’hui se tourner vers ce dispositif en particulier. Ce dernier a d’autant plus l’avantage d’être plus respectueux de la nature, en réduisant le gaz à effet de serre émis.

La chaudière basse température

Si la chaudière à gaz traditionnelle chauffe l’eau à 90 °C, la chaudière basse température, elle, procède à la combustion dès 50 °C. Cela signifie que votre appareil consommera peu d’énergie, car il pourra atteindre beaucoup plus rapidement cette température. Ce procédé vous permettra alors d’économiser entre 10 à 15 % sur votre facture d’énergie par rapport à une chaudière à gaz classique.

Pour obtenir de meilleurs résultats encore, nous vous conseillons de cumuler votre appareil avec des radiateurs ou un plancher chauffant qui fonctionnent également à basse température. De plus, le chauffage est bien plus homogène et moins agressif avec ce genre de dispositif. De quoi accentuer le confort dans votre maison ! La chaudière basse température présente également d’excellentes performances énergétiques avec un rendement d’environ 91 %.

Pourquoi choisir la chaudière à gaz pour chauffer votre habitation ?

Les chaudières à gaz, quels que soient le combustible utilisé et la technologie sélectionnée, comportent de nombreux avantages. Le plus évident d’entre eux est sans doute la polyvalence d’utilisation. Le gaz naturel reste cependant l’alternative la plus abordable, d’autant plus que le gaz de ville devient aujourd’hui plus accessible. Avec le bois, le gaz naturel est également l’énergie la moins chère du marché.

Contrairement à une chaudière électrique, les modèles à gaz coûtent non seulement moins cher à l’achat (entre 3 000 € à 7 000 € pour une chaudière à condensation). Ils restent également moins chers à l’utilisation. Pour cause, le gaz naturel est une source d’énergie qui profite d’un tarif réglementé en France. De plus, son fonctionnement est spécialement conçu pour minimiser votre consommation, même durant les temps les plus frais. Les appareils de chauffage au gaz ont ainsi tendance à chauffer votre logement plus rapidement, car la chambre de combustion atteint des températures beaucoup plus élevées. Cela confère à votre chaudière un avantage certain, surtout si vous habitez dans une région où l’hiver est particulièrement rude.

Pour profiter d’un équipement d’autant plus économique, nous vous conseillons d’installer un thermostat ou un programmateur pour réguler la température en fonction de vos besoins et des utilisations.

Quels sont ses avantages en ce qui concerne la production d’eau chaude ?

Parmi les critères de sélection de votre nouvelle chaudière gaz, vous pouvez également considérer la production d’eau chaude sanitaire. Selon le modèle sélectionné, vous pouvez effectivement profiter de cet élément de confort pour la cuisine et la salle de bain. Ici, vous avez le choix entre 3 technologies.

  • La chaudière instantanée convient plus aux studios ou aux petits appartements, car l’eau chaude n’est produite qu’à la demande. Néanmoins, le délai d’attente peut être plus long avant de disposer d’une eau chauffée à la bonne température. Le risque de gaspillage (eau et énergie) peut donc être plus important.
  • La chaudière à micro-accumulation (ou semi-instantanée) peut ainsi constituer une meilleure option pour une habitation plus grande. Elle dispose effectivement d’un mini-réservoir (de 3 à 5 litres) pour réduire le temps d’arrivée de l’eau chaude. De quoi profiter de plus de confort lors des puisages !
  • Pour une famille nombreuse, nous recommandons de se tourner vers une chaudière à accumulation, disposant d’un ballon ECS intégré. Avec ce modèle, vous aurez effectivement un réservoir plus grand à votre disposition (de 20 à 150 litres), vous permettant ainsi de stocker des volumes d’eau chaude plus conséquent. Il reste néanmoins plus cher à l’achat et nécessite une plus grande superficie pour l’installation.

Comment sélectionner le bon modèle de chaudière à gaz ?

Certes, une chaudière gaz à haute performance énergétique joue un rôle essentiel pour profiter d’une température confortable, même pendant l’hiver. Cependant, il n’est pas toujours facile de faire le meilleur choix parmi tous les modèles et technologies disponibles dans le commerce aujourd’hui. Heureusement, vous pouvez vous attarder sur quelques critères essentiels pour vous assurer de prendre la bonne décision.

Considérer l’efficacité reste par exemple une bonne astuce. Lorsque vous déciderez quelle chaudière remplacera votre ancien système de chauffage, votre premier réflexe doit de vérifier le rendement offert par le nouvel appareil. La chaudière à gaz à condensation assure notamment la meilleure efficacité énergétique. D’ailleurs, cet indice est désormais pris en compte dans l’octroi du crédit d’impôt (CITE) et des différentes autres aides financières. Pour en bénéficier, votre nouvel appareil doit alors avoir une ETAS (efficacité énergétique saisonnière) supérieure ou égale à 92 %.

En outre, définissez également vos besoins, surtout en matière d’emplacement.

Une chaudière à gaz murale ou au sol ?

Sur le plan purement fonctionnel, il n’existe pas vraiment de grande différence entre ces deux modèles. Votre choix doit plutôt dépendre de la surface disponible et du nombre d’utilisateurs.

  • Le principal avantage d’une chaudière murale réside notamment dans sa configuration très compacte. Elle permet donc un stockage et une installation facile. Elle s’accroche tout simplement à un support mural et n’importe quelle surface « perdue » peut l’accueillir. Son côté esthétique et pratique s’accorde également parfaitement aux petites superficies. Dans la majorité des cas, il s’agit d’une chaudière à condensation ou d’une chaudière basse température.
  • La chaudière gaz sol, quant à elle, convient mieux aux grandes habitations. Plus encombrante, elle nécessite effectivement plus de surface d’installation pour accueillir le grand réservoir. Bien sûr, ce choix s’impose si vous avez de grands besoins en eau chaude. Et bien que les modèles à condensation et à basse température peuvent également être installés au sol, il s’agit beaucoup plus souvent de chaudières à accumulation avec un ballon ECS intégré.

Le système de ventouse ou le conduit de fumées ?

Le type d’évacuation des fumées peut également influencer votre choix final.

  • Premièrement, il existe des chaudières disposant d’une sortie en ventouse qui est constituée de deux conduits concentriques. Son principal avantage réside dans le fonctionnement de votre système de chauffage. En effet, votre chaudière prélèvera l’air à l’extérieur du bâtiment et rejettera aussi les fumées en dehors de la pièce à chauffer. Ce qui permet un renouvellement de l’air, sans qu’il y ait un grand besoin de ventilation. De plus, les ventouses s’installent très facilement au mur. Cette caractéristique constitue un avantage indéniable dans le cas d’une maison neuve pour répondre aux exigences de la RT 2012.
  • Bien entendu, vous pouvez aussi vous servir de vos anciens conduits de fumées classiques pour ce faire. Cette solution est d’ailleurs beaucoup plus courante, mais il est toutefois nécessaire de retuber le conduit, surtout si vous prévoyez d’installer une chaudière gaz à condensation. Si vous faites l’impasse sur cette étape, vous risquez d’humidifier le conduit de fumée avec l’eau évacuée suite au processus de condensation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s